Groupe atlantique de plongée

Groupe atlantique de plongée
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Epaves du côté de marseille

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Administrateur


Nombre de messages : 271
Niveau de plongée : N2
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: Epaves du côté de marseille   Mar 11 Juil - 18:23

7 mars 1944 : alerte aérienne sur la base de la Luftwaffe située près
d'Avignon ! Deux bombardiers américains B-I7, escortés par deux intercepteurs de chasse Lightning, se rapprochent du port de Marseille. Immédiatement, deux Messerschmitt BF-109, les célèbres chasseurs allemands, décollent pour intercepter les avions ennemis. Un des pilotes est le capitaine Hans Fahrenberger. Ce nom a été découvert après plusieurs années de recherche par le spécialiste en épaves Jean-Pierre Joncheray. La mission lui coûta presque la vie : il réussit en effet à en réchapper seulement par un miracle. Les bombardiers ennemis sont rapidement repérés par les pilotes allemands et les deux Messerschmitt passent à l'attaque sans la moindre hésitation, décidant d'adopter une technique très en vogue entre pilotes : se placer avec le soleil dans le dos. Les équipages des avions ennemis, aveuglés par la lumière du soleil, ne peuvent réussir à apercevoir clairement leurs adversaires.



Le capitaine Fahrenberger se prépare à l'attaque et se lance en piqué, tirant contre les bombardiers avec son canon de 30 mm placé dans le moyeu de l'hélice. Cependant, peut-être à cause des forts vents qui faisaient continuellement bouger son appareil, il manque sa cible. Le capitaine se prépare alors à refaire une seconde attaque, reprenant de l'altitude lorsque son moteur s'arrête brutalement. Mais le pilote allemand



Le capitaine Hans Fahrenberger peut aujourd'hui avoir le sourire au souvenir du terrible accident auquel il échappa en mars 1944.

Le monomoteur à bord duquel il était avait été baptisé du nom de son constructeur, l'ingénieur Messersch-mitt. Propulsé par un moteur de 2 000 CV, il pouvait atteindre la vitesse de 720 km/h. Il était connu et craint surtout pour ses attaques en piqué effectuées à haute altitude.

La plongée
L'épave du Messerschmitt se trouve à environ 100 m de l'île
du Planier. à une profondeur de 45 m. L'avion est long de 8.74
m et son envergure est de 9.86 m. Les eaux qui entourent l'île sont
plutôt limpides, aussi est-il possible d'apercevoir de loin l'épave. Avec une bonne visibilité, on peut commencer la plongée en partant de l'île même. Le Messerschmitt est posé à l'envers sur le fond. Une pale de l'hélice est enfoncée dans le sable, tandis que les autres sont cassées; la queue et
les empennages sont pliés : conséquences des tentatives infructueuses de certains plongeurs professionnels, qui voulaient soulever
l'épave pour découvrir quel secret se cachait dans le poste de pilotage. Sur une grande surface plate de sable, l'avion est devenu aujourd'hui une véritable oasis : la gueule du canon de bord et l'ogive de l'hélice hébergent quelques congres, tandis que de gros polychètes encroûtants décorent les ailes et le fuselage. Si le plongeur éclaire avec sa torche l'avion, il sera sans doute étonné par l'extraordinaire coloration des éponges qui en recouvrent les parties internes. L'épave étant plutôt petite, il faut faire attention au palmage, de façon à ne pas soulever de sable, ce qui réduirait immédiatement la visibilité; un tel conseil est d'autant plus valable si on veut prendre des photos. Enfin, si le plongeur, après une exploration attentive de l'épave du Messerschmitt, revient en palmant vers le sud, en direction de l'île, il remontera le long d'un tombant entièrement recouvert de magnifiques gorgones.



Un plongeur observe avec attention les caractéristiques du moteur de l'avion, aujourd'hui entièrement recouvert de nombreuses concrétions multicolores.

Même tant d'années après le naufrage, on peut observer, bien conservées, une pale d'hélice ei lu sortie du canon de 30mm logé dans le moyeu de cette hélice.

Le Messerschmitt BF-109 tomba à seulement 100 m de la petite île du Planier, dominée par un imposant phare.

En bref
Difficulté de localisation : faible
Visibilité : de bonne à excellente
Courant : rare
Difficulté de plongée : de moyenne à élevée
Filets ou lignes : aucun
Intérêt historique : important
Intérêt photographique : important
Coordonnées géographiques : 43°127"N, 5°13'85"O
Localisation : au nord de l'île du Planier Distance depuis le rivage :
environ 100 m
Profondeur minimale : 44 m Profondeur maximale : 45 m



Fiche technique
Type de l'épave : avion de chasse
Nationalité : allemande
Année de construction : inconnue
Envergure : 9,86 m
Longueur : 8,84 m
Poids au décollage : 3 386 kg
Date du naufrage : 7 mars 1944
Cause du naufrage : avarie du moteur

Bonnes explorations pour ceux qui auront la chance d'y plonger cet été !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Epaves du côté de marseille
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stage bibliothèques Marseille
» le numérique à l'Alcazar et Lire en fête Marseille
» couches lavables et lessive maison au savon de marseille marius fabre
» Bagne de Toulon et Marseille, où chercher
» offre de stage marseille indexation de films

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Groupe atlantique de plongée  :: ARCHIVES :: Le bar du GAP-
Sauter vers: