Groupe atlantique de plongée

Groupe atlantique de plongée
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Deux heures d’apnée grâce à la chute de la température

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Administrateur


Nombre de messages : 271
Niveau de plongée : N2
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: Deux heures d’apnée grâce à la chute de la température   Mar 3 Juil - 12:51

Deux heures d’apnée grâce à la chute de la température du corps



Un phoque à capuchon (Cystophora cristata), sur une banquise exposé à une risée polaire, frissonne comme tout le monde, car il a froid. Cependant, s’il plonge profondément dans une eau glaciale, il ne frissonne pas.

C’est la découverte qu’a faite Lars P. Folkow, de l’université de Tromsø (Norvège) dont les résultats ont été présentés lors d’une conférence de l’American Physiological Society. En effet, en observant l’activité musculaire, le rythme cardiaque ainsi que la température corporelle d’une douzaine de phoques, les chercheurs ont relevés que lorsque l’air est à -35 degrés les phoques frissonnent pour réchauffer leur corps. Ce n’est pas le cas, lorsque ceux-ci sont immergés dans une eau très froide.

Cesser de frissonner c’est économiser de l’air
Pour se nourrir, les phoques à capuchon, qui vivent en Arctique, entre le Saint-Laurent et le Spitzberg, plongent sur une très longue durée. Afin de prolonger un maximum leur apnée, leur consommation en oxygène doit être réduite. Dès lors, en abaissant la température de leur corps, celle du cerveau descendrait à 3°C après 15 minutes, la consommation d’oxygène diminue considérablement et accroit leur autonomie à l’apnée.

Avec ce « système » les phoques parviennent à des performances que tous les apnéistes envieraient, puisqu’ils sont capables de rester près de deux heures sous l’eau sans respirer.

Des recherches utiles pour mieux comprendre les dégâts occasionnés au cerveau lors de privation d’oxygène
Les phoques, outre ce refroidissement généralisé, semblent bien tolérer l’hypoxie, soit la privation des tissus en oxygène. Lars Folkow espère, avec ses recherches, percer le secret des phoques à capuchon, afin de mieux comprendre les atteintes subies par le cerveau d’un homme privé d’oxygène, par exemple après un épisode cardiaque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Deux heures d’apnée grâce à la chute de la température
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bébé tête toutes les deux heures la nuit!
» vomissements + + +
» Il s'est déshydraté cette nuit, j'ai pas su gérer :-((((((
» Vingt-deux heures quarante cinq.
» Signification du terme "à x heure de relevée" ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Groupe atlantique de plongée  :: ARCHIVES :: Le bar du GAP-
Sauter vers: